Mes premiers pas vers le sans gluten a commencé au supermarché!

Il y a 10 ans le sans gluten été quasi inexistant dans les grandes surfaces.
Il fallait trouvé une alternative aux produits de consommations habituels …les premières fois il me fallait au moins 2 bonnes heures pour trouver quelques aliments le temps de décortiquer chaque étiquette!Et là vous vous rendez compte que l’industrie met du gluten partout même dans des aliments que l’on imaginerai pas ! (dans le jambon,le chocolat, certains steak haché, le dentifrice…)
J’ai remplacé le pain par des blinis de sarrasin que je faisais moi-même, le lait animal par du lait de soja, le beurre par de la margarine végétal, je faisais de la mayonnaise pour accompagnée les légumes et crudités, les pâtes par des pâtes de sarrasin fait maison, je mangeai beaucoup de riz, de pommes de terre, à chaque repas de la salade, des jaunes d ‘oeufs crus pour agrémenter les repas, du thon en boite, des bananes, des crêpes de sarrasin, de la viande, j’ai même trouvé des pépites de chocolat que je faisais fondre sur des bananes pour le goûter et des fruits secs en pagaille.

Mon frère m’avait précisé pour que le régime hypotoxique soit réellement efficace il ne fallait aucun écart d’où être vigilant sur le gluten caché .Il m’a apporté cette petit précision ; qu’après plusieurs années à avoir accumulé dans le corps tout ce gluten de l’alimentation moderne…des troubles mineurs peuvent faire leur apparition ce qui traduit un processus d’élimination.
Dès l’arrêt du gluten j’ai ressenti de suite une légèreté, une énergie positive qui m’envahissait…j’en ai profité pour entamer un programme sportif…puis à la 3ème semaines j’ai été brutalement réveillé par un craquement continu dans l’oreille gauche et un écoulement dans la gorge pendant plus d’un mois…Après ce gros coup de panique , les symptômes se sont stoppés net pour laisser place à un soulagement…à une délivrance…au bien-être…je n’ai plus jamais eu  aucune crise d’angoisse , de peur panique, plus de sinusites, de vertiges, de sensation d’ivresse. Je me sentais nettoyée et détoxiquée et libre!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *